3 biais cognitifs à prendre en compte dans l’analyse de vos questionnaires de satisfaction

3 biais cognitifs à prendre en compte dans l’analyse de vos questionnaires de satisfaction

30/5/2024

Les biais cognitifs sont des distorsions de notre pensée qui peuvent influencer notre jugement et nos décisions de manière inadéquate.

Ils sont présents dans tous les aspects de notre vie et peuvent avoir un impact important sur notre vie personnelle et professionnelle. Comprendre comment ces biais fonctionnent et comment nous pouvons les surmonter peut nous aider à prendre de meilleures décisions et à mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Dans cet article, nous allons explorer différents types de biais cognitifs qui peuvent impacter les résultats de vos questionnaires et voir comment les atténuer.

Il existe différents types de biais que nous pouvons rencontrer dans les questionnaires et pour chacun différents moyens de les atténuer.

Nous avons repéré pour vous les 3 biais les plus fréquents :

Les biais affectifs, en lien avec nos émotions et sentiments

Le biais affectif constitue une déformation de jugement orientée par un état affectif. En bref, l’état émotionnel prend le dessus sur le jugement rationnel et vient nuire à l’objectivité du répondant. Par exemple, si vous demandez à un étudiant de noter un module juste après que ce dernier ait eu un différend avec l'intervenant, alors il y a de grandes chances qu’il ne juge pas objectivement le module.

Comment atténuer les biais affectifs ?

💡 Pour mieux gérer le feedback négatif : Enquête de satisfaction de vos formations : comment gérer le feedback négatif de vos apprenants ?

Les biais méthodologiques, relatifs aux erreurs de méthodes utilisées pour recueillir les informations

Aucun texte alternatif pour cette image

Ce biais peut se traduire par un recueil d'informations insuffisant, complexe ou incomplet.

De mauvaises formulations ainsi qu’un trop grand nombre de questions peuvent provoquer une lassitude des apprenants qui ne rempliront pas le questionnaire de manière objective.

Par exemple une question du type “Pensez-vous que le formateur était performant et disponible ?” est une erreur méthodologique. Dans le cas où le formateur était performant mais pas disponible, ou l’inverse, il est impossible de répondre. Dans ce cas-là, nous ne pouvons pas attribuer les réponses “oui” ou “non” à l’une ou l’autre des options.

Il devient alors difficile d’interpréter les résultats. Par conséquent, dans ce cas-là il est nécessaire de séparer cette unique question en deux questions distinctes.

Besoin d’aide avec vos questionnaires ? Nos experts vous accompagnent à toutes les étapes de votre démarche qualité.

Comment atténuer les biais méthodologiques ?

💡 Pour en apprendre plus sur comment poser les bonnes questions : Évaluation de vos formations : Les 5 types de questions indispensables (et comment les utiliser)

Les biais sociaux et culturels, relatifs à notre environnement ainsi qu’aux relations que nous entretenons (famille, classe sociale, éducation, milieu professionnel, ...)

Aucun texte alternatif pour cette image

Le biais social et culturel constitue une déformation de jugement orientée par les références culturelles et les expériences vécues par le répondant. En bref, un facteur social ou culturel peut biaiser la façon de répondre à une question. Par exemple, poser exactement la même question de la même manière à des étudiants américains ou français n'entraînera pas les mêmes résultats. Lors de l’analyse des résultats, il est nécessaire de contextualiser les réponses et prendre du recul pour les interpréter.

Envie de tester gratuitement notre logiciel de gestion qualité ?

Comment atténuer les biais sociaux et culturels ?

💡 Pour bien prendre en compte les biais sociaux et culturels de vos apprenants : Comment bien préparer son enquête de satisfaction ! Tout ce que vous devez savoir !

En conclusion, il est important de prendre en compte les biais cognitifs lors de la conception et de l'interprétation de questionnaires de satisfaction. Les biais affectifs, méthodologiques ou sociaux culturels peuvent tous influencer la manière dont les répondants répondent aux questions et comment nous interprétons les résultats. En étant conscients de ces biais et en mettant en place des mesures pour les atténuer, nous pouvons obtenir des résultats de satisfaction plus précis et utiles.

Demander une démo