Évaluation de vos formations : comment vérifier la fiabilité de vos données ?

Évaluation de vos formations : comment vérifier la fiabilité de vos données ?

31/5/2024

Avant de vous plonger dans l’analyse des réponses de votre questionnaire, un dernier élément est à prendre en compte : la significativité.

La collecte des réponses permet d’avoir une vue d’ensemble de votre enquête, cependant, afin que l’analyse soit la plus représentative possible, il est important de collecter un nombre minimum de réponses.

La significativité c’est le nombre minimum acceptable de réponses de votre questionnaire pour que son analyse soit pertinente.

Effectivement, un nombre trop bas ne vous permettra pas de tirer de bonnes conclusions sur le degré de satisfaction global de votre audience.

Pas de panique, nous sommes là pour vous aider avec une méthode simple permettant de définir la taille nécessaire de votre échantillon. Dans cet article, nous allons vous montrer comment définir ce « nombre magique » pour assurer la fiabilité de vos questionnaires.

Besoin d’aide avec vos enquêtes ? Vous souhaitez mettre en place un système de gestion qualité sur-mesure et automatisé ?

Significativité : les concepts à comprendre

Pour trouver ce « nombre magique » il faut d’abord définir les concepts suivants :

La taille de votre population

Votre population totale correspond au nombre total de personnes dans le groupe que vous souhaitez interroger.

Ici, il peut par exemple s’agir du nombre total d’élèves dans une classe.

Le nombre de réponses effectives

Le nombre de réponses effectives de votre questionnaire en ligne est le premier critère à prendre en compte. Ce critère déterminera en partie la fiabilité des informations que vous allez retirer des données récoltées.

Évidemment, le nombre de réponses obtenues n’est que très rarement le même que le nombre de répondants.

Certains formulaires devront parfois être écartés car ils présenteront des défauts comme des réponses incomplètes par exemple.

Pour en savoir plus sur le taux de participation : lisez cet article !

Envie d’augmenter le taux de participation vos questionnaires ?

La marge d’erreur connue et acceptable

Assurez-vous donc que le taux de réponse soit suffisant pour mener à bien votre analyse. Il est ici nécessaire par rapport à la population totale de vos apprenants, d’interroger suffisamment d’individus pour avoir une marge d’erreur connue et acceptable.

La marge d’erreur, ou intervalle de confiance, permet d’évaluer si les résultats de votre questionnaire sont susceptibles de refléter l’opinion de votre population totale.

Par exemple :

Le phénomène de saturation

À l’inverse, il existe aussi un phénomène de saturation : après un seuil donné, la collecte d’informations supplémentaires n’apporte que peu de précisions supplémentaires.

Une fois ce seuil atteint, il est donc inutile pour vous de faire des relances pour avoir plus de réponses à votre questionnaire.

Comment définir le niveau de représentativité souhaité pour votre enquête ?

Vous l’aurez compris, plus votre échantillon (Nombre effectif de personnes ayant répondu) se rapproche de votre population totale, plus vos résultats seront représentatifs.

Mais soyons réalistes, et nous en avons déjà parlé dans cet article sur le taux de participation, il est extrêmement compliqué d’obtenir un taux de participation de 100%.

C'est là qu'un sondage bien réalisé avec une marge d'erreur acceptable entre en jeu.

En statistiques, la marge d'erreur est une estimation de l'étendue que les résultats d'un sondage peuvent avoir si l'on recommence l'enquête.

Concrètement : plus la marge d'erreur est importante, moins les résultats sont fiables.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, plus la marge d'erreur définie est élevée, plus la taille d’échantillon recommandée diminue.

Si une marge d’erreur de 10 % vous convient, vous n’aurez besoin que de 50 retours sur votre audience totale de 100, là où une marge d’erreur de 5 % nécessitera 80 réponses et qu'une marge d'erreur de 3% en nécessitera 92.

Aucun texte alternatif pour cette image

Source : SurveyMonkey

Et les caractéristiques de vos apprenants ?

Enfin, le dernier critère que vous devrez considérer est la représentativité de votre cible. En fonction de votre secteur d’éducation, vos apprenants présentent certaines caractéristiques qui leur sont propres.

Pour que votre enquête soit représentative, il vous faudra donc vérifier que l’échantillon de répondants présente réellement des similarités avec votre ensemble total d’apprenants.

Par exemple, la représentativité homme/femme, ou encore les catégories d’âge.

Grâce à cet article vous savez désormais comment définir le nombre de réponses minimum nécessaires pour garantir la fiabilité de votre sondage.

Fini les objectifs impossibles et inutiles de taux de participation à 100% !

Grâce à la marge d’erreur, vous allez pouvoir sereinement vérifier la qualité et la fiabilité de vos résultats et vous allez être en mesure de mener des actions qui ont du sens !

Bien comprendre le contexte et être sûr.e de la fiabilité de vos résultats est d’autant plus important dans le cas de retours négatifs. Pour mieux gérer le feedback négatif de vos apprenants, rendez-vous ici !

Si vous souhaitez en savoir plus sur la marge d’erreur et être accompagné dans la réalisation de vos questionnaires, rendez-vous ici pour bénéficier de notre accompagnement gratuit !

Demander une démo